Déjà une longue histoire

Les débuts de l'aventure dans le monde des gemmes

J'ai débuté ma carrière professionnelle en enseignant la géologie en Universités et Grandes Ecoles pendant 3 ans en terminant mon doctorat de Géologie soutenu en 1982. Puis après un cours passage dans les travaux publics, j'ai enseigné la géologie pendant 3 ans au Maroc, à l'Université de Casablanca et à l'Ecole des Travaux Publics Hassania.

De retour en France, j’ai débuté dans le commerce en 1986 en vendant dans des salons minéralogiques des minéraux et fossiles rapportés du Maroc.

En mars 1989, je me suis spécialisé dans le négoce des pierres fines et pierres précieuses.

J'ai débuté avec un mètre de stand, avec une vitrine achetée d'occasion et des sélections de citrines, améthystes, grenats, péridots, topazes bleues, aigues marines, péridots (les pierres taillées de base) achetées à un collègue sur l'un de ces salons (le regretté Monsieur Bourgeois, pour ceux qui l'ont connu).

J'ai progressé ainsi, n'achetant que sur les bourses minéralogiques et revendant sur ces mêmes bourses. J'achetais donc à des collègues qui exposaient sur le même salon que moi. Dès le début, j'ai été très rigoureux sur la sélection de mes achats de gemmes, refusant les achats par lots à meilleur prix, mais incluant des pierres de mauvaise qualité.

Après une année j'ai effectué mon premier voyage d'achats de gemmes à Bangkok. J'ai été à l'époque "pris en charge" par un collègue français qui devait m'aider dans mes démarches et me conseiller. La connaissance scientifique ne suffit pas pour acheter des gemmes. Il faut en plus connaître le marché, connaître les prix. Et en réalité cette aide n'en était pas une; au contraire. L'intérêt de ce "collègue était double. Me faire mal acheter pour que j'aille à ma perte et ainsi éliminer un concurent et d'autre part pour récupérer une bonne commission sur mon dos. Comme il me l'avoua un jour; il travaillait avec "la technique chinoise". Il reçu une réponse gauloise...

Ma formation scientifique  m’a permis d’éviter bien des pièges et de sélectionner, dès le début de cette carrière, des pierres gemmes de qualité. Mais la connaissance réelle du marché a été semée de bien d'embuches. Une formation scientifique, aussi bonne soit elle, ne permet pas de connaître le marché, la valeur des pierres, les codes de la profession. Cela nécessite un bon accompagnement ou bien des années de persévérance. Et on apprend toujours, même de ses erreurs.

En 2002, un premier site Gemfrance a été créé par un ami.  fut l'ébauche du site créé  en 2003 et qui a été présent jusqu'à cette nouvelle version.

Le site Gemfrance est devenu rapidement un site leader en nombre de pierres gemmes proposées à la vente. J’ai aussi créé avec ce site une encyclopédie des gemmes qui apporte toutes les informations nécessaires, que ce soit pour un achat ou pour la curiosité scientifique. Sur cette nouvelle version du site, j'ai en plus développé une encyclopédie des joaillers.

De 24 salons par an, j'ai progressivement diminué mon nombre de participations pour ne garder plus que deux salons par an au Japon. Et cela me permets d'assouvir aussi une autre passion... tous les matins à 6:30 sur le tatami d'aïkido (au Hombu Dojo, pour les initiés...)

Ayant débuté avec un mètre de stand en 1989, j'ai participé à mon dernier salon à Paris en décembre 2013 avec 15 mètres de stand. Mon dernier en France salon fut réservé à Lyon - Villeurbanne en novembre 2014. Et j'ai participé pour la dernière fois en février 2015 au célèbre salon de Tucson aux USA. Mais je pourrai aussi citer Sainte Marie Aux Mines en Alsace, Hong Kong...

 Cet arrêt de mes participations à ces salons m'a rendu plus disponible afin de pouvoir vous servir dans les meilleurs délais. Mais il n'est pas impossible que la nostalgie de ces ambiances de salon me fasse revenir pour un retour et un nouvel au revoir!

 

Pourquoi « Gemfrance » ?

C’est l’association de « gem » (gemme en français) et de "France". Il est vrai qu’on utilise plus généralement les termes « pierres précieuses » et « pierres fines » que "gemme".  « Gemfrance » sonne comme « J’aime la France » ce qui était aussi un clin d’œil à des grands parents qui ont choisi la France ainsi qu’une certaine idée de « Ma France ».

Et en 2017, l’aventure continue donc avec une nouvelle version du site Gemfrance.com et une devise à laquelle je suis resté fidèle:  "La qualité tout simplement".

La création de ce nouveau site a été longue et éprouvante. Nous avons pu trouver une équipe répondant à nos aspirations après pas moins de 4 échecs successifs auprès de webmasters ne remplissant pas le rôle qu'on pouvait attendre d'eux.

50 ans de pratique des arts martiaux (judo et aïkido) m’ont forgé un état d’esprit de respect, de rigueur, de recherche de l’excellence. L’excellence n’est pas un état mais un but.

 

La joaillerie

Mon amour du beau m’a toujours fait admirer la haute joaillerie. C’est avec passion que je dessine des bijoux en pièces uniques dont je confie la réalisation à un atelier qui respecte les normes de la haute joaillerie française. Bien entendu ces pièces sont d’un coût supérieur aux bijoux faits en séries, souvent réalisées en Asie. Les bijoux que je crée sont faits main, dans une qualité qui fait que vous n’aurez pas la mauvaises surprise d’une usure prématurée ou de la perte d’une pierre du fait d’un sertissage de mauvaise qualité.

Ces pièces de joaillerie sont de ces bijoux que l’on souhaite conserver. Ils sont uniques, comme chacun de vous.  

Que ce soit dans la conception de mes pièces de joaillerie ou dans l’accompagnement de nos clients, j’ai la rigueur et l’amour du travail bien fait. J’apprécie cette formule des compagnons du tour de France : "La Belle Ouvrage".

Voir nos réalisations->

 

Les voyages

Mon premier voyage gemmologique fut la Thaïlande en 1990.

Afin de proposer des pierres gemmes de qualité il est nécessaire de se rendre souvent sur les lieux de production. D’une part je n’achète jamais de lots. Je ne sélectionne que les plus belles pierres. Même les pierres les moins chères, comme les topazes bleues, doivent être sélectionnées pour ne proposer que les pierres les mieux taillées.

Et pour ce qui est des pierres de haute valeur, il faut être présent au bon moment au bon endroit, d'où la nécessité des voyages fréquents.

Depuis 1990 ce sont plusieurs voyages par an, principalement à Bangkok. C’est toujours la principale plaque tournante du commerce des pierres fines, pierres précieuses, gemmes de collection.

Une fois par an je vais aux USA à Tucson en Arizona où j’ai exposé à la plus grande bourse aux minéraux, fossiles, pierres gemmes au monde, jusqu'en 2014. C’est le salon incontournable où on retrouve la majorité des collègues du monde entier.

Ma chasse aux belles pierres m’a aussi amené à découvrir le Vietnam, le Sri Lanka et le Myanmar. Des pays fascinants aux populations attachantes.

Je participe deux fois par an à des salons au Japon et ai été présent au salon de la joaillerie de Hong Kong jusqu'en 2014.

Mais l’un de mes meilleurs souvenirs de voyages fut une véritable aventure. C’était une mission géologique à la recherche d’une Kimberlite (la roche dans laquelle on trouve le diamant), dans le sud du Venezuela, en forêt amazonienne.

Ces voyages ont certes un but professionnel mais ce sont autant de rencontres, de découvertes d’autres cultures, d’ouverture vers les autres… l’humain d’abord.

Ces très nombreux voyages sont nécessaires pour assurer un approvisionnement de qualité et conserver des bonnes relations avec nos très nombreux contacts. Et quelquefois ces voyages sont très rapides, mais efficaces grâce aux nombreuses relations acquises au fil des années.

Un exemple ; ce voyage de 2013 :

1°jour : arrivée à Bangkok ;

2° jour : vol de Bangkok jusqu’à Hanoi ;

3°jour : tournée dans les mines du nord, dans la région de LucYen ;

4°jour : le marché aux pierres gemmes de Luc Yen – Visites de sites miniers – Retour à Hanoi de nuit ;

5° jour : retour à Bangkok ;

6° jour : le matin vol retour pour la France.

 

J’ai ainsi pu tisser un réseau de relations dans le monde entier qui me permet de vous trouver à tout moment la pierre gemme d’exception que vous cherchez ou la pierre plus modeste mais dans la meilleure qualité de pureté et de taille.

De mes voyages je vous rapporte aussi des images non gemmologiques afin de vous faire partager mon oeil sur ce Monde.

Nos voyages ->

 

L’avenir

Nul n’est éternel et l’avenir verra un jour la transmission de cette entreprise qui s’est construite à partir de presque rien ; quelques minéraux et fossiles achetés au Maroc. Pas de fortune personnelle, mais de la rigueur, de la droiture.

Cette entreprise possède maintenant un stock important qui garantie une pérennité et une force par rapport aux entreprises concurrentes.  Le nouveau site Gemfrance développe les dernières normes du commerce en ligne avec une adaptation aux divers formats d’ordinateurs, tablettes et autres. Il offre une plus grande facilité d’utilisation, toujours à l’écoute de nos très nombreux fidèles clients.

Et toutes vos remarques sont les bienvenues.

 

La concurrence :

Le développement du commerce des pierres fines et précieuses sur internet a vu l’éclosion de nombreux sites de vente où l’on trouve le meilleur et le pire (surtout le pire), comme sur EBay.

De même, dans de nombreux salons le meilleur côtoie le pire. Le pire étant des pierres de moindre ou mauvaise qualité, vendues sur tous les salons, toute l’année avec une fausse remise de 50% par des vendeurs n’ayant aucune connaissance de la gemmologie et de ce fait ne vous apportant aucune garantie.

Nous vous garantissons que toutes nos pierres gemmes ou autres pépites d’or bijoux, météorites, colliers de diamants ou autres ne sont jamais vendus avec des « fausses remises ». toute remise ou promotion éventuelle est bien réelle.

Tous les produits que nous vendons sont garantis avoir été importés dans le respect total de la réglementation douanière.

Et dans cette concurrence des sites de vente de pierres fines, pierres précieuses, gemmes de collection sur internet je tiens à saluer deux concurrents et amis.

-          Didier Frediani qui a succédé à son père Claude et créé le site frediani.fr .

-          Thierry Pradat qui a créé le site Gems-plus.com ainsi que la page Facebook geminterest que je vous invite à rejoindre si vous vous intéressez à la gemmologie.

Il y a certainement d’autres sites de vente de qualité mais je ne les connais pas assez pour juger.

Avec le site de Didier Frediani, celui de Thierry Pradat et le mien, Gemfrance.com, vous avez trois sites de vente de gemmes qui se complètent parfaitement. Nous ne présentons pas le même style de pierres, nous n’avons pas les mêmes critères de choix, nous avons chacun nos sources et nos lieux d’approvisionnement préférés, et chacun notre personnalité. Mais nous avons  la même rigueur et surtout la même déontologie. Vous pouvez nous faire confiance.

 

Un dernier conseil:

Je suis souvent sollicité par des personnes qui veulent se lancer dans l'aventure du commerce des pierres fines et pierres précieuses. Je reste disponible pour cela. Et mon principal conseil est "10 ans pour avoir une bonne réputation, 10 minutes pour la perdre".

 

Une note d'humour:

Merci à un ami, Michel GESLIN pour son talent. Et depuis janvier 2015 , lorsque nous étions tous Charlie, nous revendiquons encore plus le droit à la caricature et à la dérision...

 

caricature Laurent SIKIRDJI

 

Au plaisir de vous satisfaire.

Dr Laurent SIKIRDJI