Encyclopédie

Aigue Marine

Aigue Marine
  • Traductions : Aquamarine, Acquamarina, Acvamarin, Aguamarina, Água-marinha, Aigue-marine, Akuamarin, Akvamariin, Akvamariini, Akvamarin, Akvamarīn, Akvamarīns, Akvamarinas, Akwamaryn, Aquamarijn, Aquamarin, Ngoc berin, 海藍寶, Аквамарин, אקוומרין, アクアマリン
  • Étymologie : Son nom vient du latin "aqua" qui signifie eau et "mare" qui signifie mer.

La couleur de l’Aigue-marine peut-être claire à intense comme dans la célèbre variété de la mine de Santa Maria de Itabira au Brésil.

Le plus gros cristal d’Aigue-marine gemme faisait 48.5cm de long sur 41cm de diamètre pour un poids de 110.50 kg. Cette pierre gemme fut découverte au Brésil en 1910 à Marambaia - Minas Gerais. La plus grosse Aigue-marine taillée est une gemme de 26 kg, le « Dom Pedro » taillée en Allemagne à Idar Oberstein en 1922 par Bernd Musteiner.

The Dom Pedro aquamarine in the vault at the Smithsonian in Washington, DC. The Dom Pedro aquamarine in the vault at the Smithsonian in Washington, DC.

Dom Pedro III - Aigue marine 10395ct - Musteiner Dom Pedro III - Aigue marine 10395ct - Musteiner

Traitement :

Chauffage : pour améliorer la couleur : Chauffée vers 400-500°C, le ton bleu s'affirme et devient durable (en général) mais une température trop élevée peut aussi la décolorer.

L'utilisation de l'irradiation donne une couleur jaune doré, qui correspond à la couleur d'un autre béryl l'Héliodore.

Elle est relativement fragile et sensible aux chocs ainsi qu'à la chaleur. Un nettoyage à l’eau tiède avec liquide vaisselle est recommandé. On peut la rincer à l'eau pure non-calcaire (qui peut laisser des traces) puis à l'alcool.

Ranger séparément pour éviter l’abrasion.

____________________________________________________________________________________________________

Légende

L’Aigue-marine est entourée de mythes et légendes. Elle a été élevée au rang de symbole par les anciens Romains, Sumériens, Égyptiens, Hébreux, et plus tard les Chrétiens. Elle était réputée soigner de nombreuses maladies et afflictions, et invoquer l’amour, le bonheur et la jeunesse éternelle. On disait que l’Aigue-marine était convoitée par les sirènes, et le philosophe antique Pline a ainsi décrit cette gemme mystique : « La magnifique Aigue-marine, qui semble issue du trésor d’une sirène dans les profondeurs d’une mer d’été, possède un charme indéniable. » Depuis l’Antiquité, l’Aigue-marine a été considérée comme la pierre porte-bonheur des marins.

Pour en savoir plus sur la minéralogie de l'Aigue-marine, voir mindat.org ->

Données gemmologiques

  • Composition chimique : Be3 Al2 Si6 O18
  • Dureté : 7 ,5 - 8
  • Densité : 2,68 à 2,91
  • Indice de réfraction : 1.57 / 1.59
  • Biréfringence : 0.005 / 0.010
  • Système cristallin : Hexagonal
  • Groupe : Béryl
  • Classe : Silicates

Les joailliers et les bijoux

L’Aigue-marine a été une des premières pierres à être utilisée en bijouterie : entre 480 et 300 avant J.-C, les Grecs s’en servaient déjà pour confectionner des bijoux. Plus tard, à l’époque de la République Romaine, les Romains s’en sont emparés avec l’invention des camées, des bagues et des boucles d’oreille.

La galerie de photos