< retour à l'encyclopédie (1012)

Diamant

Diamant
  • Traductions : Berlian, Deimantas, Diamond, Diamant, Diamante, Diament, Dimants, Elmas, Gyémánt, Intan, Kim Cuong, Timantti, Tson-sa̍k, Алмаз, Ադամանդ, ダイヤモンド, 다이아몬드, ألماس, हीरा, വജ്രം, เพชร,钻石, Алмаз, 金剛石, ბრილიანტი, வைரம், יהלום
  • Étymologie : Du grec « adamas » = invincibilité.
    Le nom diamant a été utilisé pour la première fois par Pline en 100 av. JC.
  • Localité typeInde - Brésil - Afrique du Sud - Australie - Canada- RDC - Namibie - Russie- Botswana

Remarque : Tous les diamants mis en vente sur le site "Gemfrance" ont été acquis auprès de sources légitimes, non impliquées dans le financement de conflits, conformément aux résolutions des Nations-Unies. Nous garantissons que ces diamants ne sont pas originaires de zones de conflits, garantie basée sur notre savoir ou sur des garanties écrites des fournisseurs de ces diamants.

Le diamant, une pierre que tout le monde  connaît, prestigieuse et pourtant si  compliquée !

C'est "la pierre précieuse par excellence". Selon l’ancienne terminologie, il existe quatre pierres précieuses : le diamant,  le rubis le saphirl’émeraude.

Le diamant est connu et utilisé depuis l’antiquité. Son nom vient du mot grec « Adamas »  qui veut dire invincible, incassable. Un nom parfait  puisqu’il est la matière la plus dure connue à ce jour, 10/10 sur l’échelle de Mohs. Un diamant ne peut donc être rayé que par un autre diamant.

Sa dureté vient de sa structure: 100% de carbone.

Le diamant est la forme métastable du carbone dans les conditions de température et de pression normales. Dans son état naturel, il possède une structure cubique à faces centrées et huit atomes par maille conventionnelle. La structure du diamant résulte des liaisons covalentes (donc fortes) et directionnelles, où chaque atome est lié de façon tétraédrique à ses quatre voisins les plus proches (hybridation sp3’ du carbone). Il ne brûle que dans l’oxygène pur et à de très hautes températures. Il a une conductivité thermique élevée, entre 1000 et 2600 W/(m·K), alors que sa conductivité électrique est basse.

D'autres atomes (Azote, Bore, Hydrogène) peuvent se glisser dans sa structure et être la cause d'une couleur autre que blanc: jaune, orange, rose, rouge, brun (Cognac, Champagne...), bleu, vert, noir, violet

L’évaluation du prix d’un diamant s’opère selon quatre critères, que l’on a coutume d’appeler les 4C : La couleur (Color), le poids (Carat), la pureté (Clarity) et la taille (Cut).

La couleur :

La couleur la plus souvent rencontrée reste le blanc (incolore), mais il n’est pas toujours d'un blanc pur. Il est souvent avec une teinte plus jaune qui influence la valeur du diamant, car le diamant blanc pur est le plus recherché.

Il a été créé une échelle pour classer la couleur du diamant qui va du blanc (D-E-F) au coloré jaune (Z).

A l’aide de diamants de comparaison (sélectionnés et classés E,F,G, etc..), on va pouvoir comparer les diamants et donc les classer.

Suite of three diamond master stones; "E", "K-L" and "Z" in grading position: table down, pavilion view.

Le poids :

C'est le poids en carat du diamant. Le carat d’un diamant est extrêmement important : c’est le critère majeur pour définir le prix. En dessous d'un certain poids, quand les pierres sont très petites, on les appelle les « mêlés », principalement pour le pavage. Dès que l’on passe la barre symbolique du carat de (0.99ct à 1ct ou 2.99ct à 3ct) le prix est beaucoup plus élevé au carat.

Il existe une correspondance précise entre le diamètre d’un diamant et son poids, pour les pierres parfaitement taillées. Ci dessous, le tableau des poids des diamants ronds "taille brillant" en fonction de leur diamètre.

diamondbar_p4_tailles taille-Diamant

La pureté :

La pureté va dépendre de la quantité d’inclusions dans la pierre. L’idéal est un diamant sans aucune inclusion visible à la loupe de grossissement x10.

Une échelle de pureté existe pour pouvoir classer les diamants. On y classe les pierres en fonction des inclusions que l’on voit ou non à l’œil nu et à la loupe x10. Le microscope ne sert que de confirmation. La graduations VVS, VS et Si ne peuvent être subdivisées en 1 ou 2 que pour les diamants de plus de 0.47ct.

clarete-purete

La taille :

On étudie les proportions du diamant ainsi que la qualité du polissage.

Les proportions idéales de taille du diamant sont-elles respectées ? Y a-t-il des facettes supplémentaires ou non ? Il faut que le diamant soit bien rond, que la culasse soit bien centrée, que le diamant ne soit ni trop profond ni trop plat, sinon la lumière ne ressort pas, comme le montre le schéma ci-dessous.

Dans un diamant bien taillé, la lumière rentre par la table, se réfracte sur un côté de la culasse, puis sur l'autre côté avant de ressortir pa la table. Si un diamant est mal taillé, une partie de la lumière entrante ne va pas ressortir par la table, d'où un manque de brillance.

1440438828660

___________________________________________________________________________________________________

Histoire : Le diamant est une des plus vielles pierres connues au monde. Il fut longtemps réservé aux rois et au milieu religieux. Il était un symbole de pouvoir et de hiérarchie dans la société. D’une certaine façon, c’est toujours le cas aujourd’hui. Pour les grecs les diamants étaient les larmes des dieux et représentaient l'immortalité.

Les premières mines découvertes et exploitées furent en Inde vers, environ, 2000 av JC.  Les plus célèbres étant les mines de Golconde, d’où sortirent les plus beaux diamants, notamment  l’actuel « Blue Hope », le Régent, le Sancy, le diamant Archiduc Jospeh, et bien d'autres.

Jusqu’au XIVe siècle, Venise était le plus gros centre de commerce de diamants. Puis ce fut au tour de Paris et de Bruges, puis finalement d’Anvers (XVe siècle) qui l’est toujours. Les voyages de l’explorateur français Jean-Baptiste Tavernier en Inde, permirent de ramener de nombreux diamants et de le promouvoir en Europe.

Au début du XVIIIe siècle, les portugais s’aperçoivent, en regardant jouer les orpailleurs au Brésil, que ceux-ci utilisent des diamants comme jetons! Dans la région de Minas Gerais, au Brésil commence alors une récolte d’un autre genre. Les diamants sont principalement trouvés dans des sites secondaires, comme les alluvions des rivières. Le Brésil a produit énormément de diamants, mais les gisements furent vite dépassés par une nouvelle découverte.

En 1866, un enfant trouve un joli caillou en jouant au bord de la rivière Orange en Afrique du Sud. Il est envoyé à Londres où il est identifié comme un diamant. C’est le tout premier, il fait 21ct et sera baptisé « Eureka ». Un an plus tard un deuxième diamant est trouvé dans la région. De 83.5ct, c’est le « Star of South Africa ». En 1867 s’ouvre la première mine de diamants en Afrique du sud, et c’est un site primaire ! C’est-à-dire que les diamants « sortent de la terre à cet endroit » : ils ne sont pas transportés et éparpillés ailleurs.

La mine de Kimberley, la plus célèbre, a produit 14.5 millions de carats (environ 3 tonnes) entre 1871 et 1908. Le « Big Hole » comme on l’appelait, est un trou de 400m de diamètre et de 1070m de profondeur. Il était exploité à la main par des familles qui achetaient des concessions et creusaient pour trouver des diamants. Devenu trop dangereux et n'étant plus rentable, la mine fut abandonnée en 1914. C'est le plus important trou au Monde creusé par l'homme.

En Afrique du Sud, un monopole s’installe doucement et s’étend à l’échelle mondiale, celui de la compagnie De Beers avec un contrôle de 80% de la production mondiale de diamants.

En 1905, est découvert le diamant, toujours le plus gros diamant découvert au monde: le « Cullinan », pesant 3106ct (env 621g).

L’Afrique du Sud devient le premier producteur mondial de diamant et le restera pendant tout le XXe siècle.

A la fin du XXe siècle, émergent d’autres gisements dans le monde et donc d’autre compagnies concurrentes de la De Beers, même si la plupart des bruts passent pas la DTC (Diamonds Trading Company) à Londres, dont le propriétaire n’est autre que la De Beers.

La Russie, l’Australie, le Canada (plus récemment), la Chine, et une grande partie de l’Afrique se taillent une place dans la production mondiale de diamants au XXe siècle. Et les centres de commerces du diamant se dispersent dans le monde. A New York, se vendent les plus gros diamants, Tel Aviv en Israël est un pôle technologique du diamant, Surat en Inde taille principalement des petits diamants. Anvers reste réputée pour ses diamants de grandes qualités.

En 2019, la Russie est toujours le premier producteur de diamants avec 19 millions de carats.

Suivent l'Australie (13 millions de carats), puis le Congo (Kinshasa), le Bostwana, le Zimbabwe, l'Afrique du Sud.

C'est le Lesotho qui détient en 2014 le record du prix moyen de valeur des diamants produits.

___________________________________________________________________________________________________

Gisement et formation :

La plupart des diamants se sont formés il y a environ 990 millions d’années, certains datent même de plus de 4.2 millions d’années.

Les diamants se forment à environ 200km sous terre sous l’action de hautes températures (1700°C) et hautes pressions (55 à 60Kbars). Ils vont remonter à la surface, grâce à des phénomènes volcaniques qui produisent un type rare de magma appelé kimberlite. La kimberlite remonte des cheminées volcaniques appelées « pipes » et produit alors ce qu’on appelle un « gite primaire » : c’est la source du diamant.

Les mines des gîtes primaires (à ciel ouvert ou souterraines) demandent des grandes infrastructures. On trouve aussi des diamants dans des gîtes secondaires. Suite à l'érosion, les kimberlites se désagrègent et libèrent les diamants qui se retrouvent dans les alluvions transportés par les pierres depuis le gite primaire. Il existe de nombreuses exploitations artisanales sur les  gîtes secondaires.

En Namibie, les diamants sont portés par les rivières depuis l’Afrique du Sud qui se jettent dans la mer. La recherche se fait à l’aide d’énorme bateaux qui pompent le fond des embouchures. Près de 90% de ces diamants sont de qualité gemmes.

Chaque mine dans le monde a plus ou moins sa « spécialité ». La mine Cullinan (fermée aujourd’hui) et la Premier Mine en Afrique du sud, sont connues pour leurs diamants bleus.

La mine d’Argyle, en Australie, est réputée pour sa production de diamants de couleur rose et rouge.

Quelques diamants célèbres

Pour en savoir plus, nous vous recommandons le livre Dureté 10 - Le diamant, en vente sur Gemfrance.com

Pour en savoir plus sur le Diamant, voir Mindat.org->

Données gemmologiques

  • Composition chimique : C
  • Dureté : 10
  • Densité : 3.5 - 3.53
  • Indice de réfraction : 2.417 - 2.419
  • Système cristallin : Cubique

Les joailliers et les bijoux

Le diamant est la pierre la plus utilisée en joaillerie. Que ce soit en solitaire ou en pavage, toutes les couleurs, toutes les formes sont utilisées.

Le succès du diamant est surtout due à ces « feux », la brillance intense de la lumière renvoyée par le diamant.

Tous les grands joailliers utilisent le diamant pour créer des pièces uniques. La De Beers, elle-même, crée des bijoux avec l’incontournable slogan « a diamond is forever » : un diamant est éternel !

La galerie de photos

< retour à l'encyclopédie (1012)