< retour à l'encyclopédie (1372)

Larimar

Larimar
  • Traductions : 蓝色针钠钙石
  • Synonyme : Lorimar
  • Étymologie : Nom donné par Miguel Méndez en associant le nom de sa fille "LARIssa", et la mer “MAR” en espagnol.
  • Découvert: 1974
  • Localité typeFilipinas Larimar Mine, Los Checheses, Sierra de Baoruco, Barahona Province, Dominican Republic.

Le nom de Larimar est un le commercial pour cette variété bleue de Pectolite.

Le larimar est classé parmi les pierres fines depuis 1979.

Localisation : La seule localité où le Larimar, ou Pectolite bleue, apparaît sur la croûte terrestre, est la province de Barahona, dans la région du Sud-Ouest de la République Dominicaine. En 1974, Norman Rilling, un membre du “Peace Corps of the United States” et Miguel Méndez, un dominicain trouvèrent un gisement de Larimar dans le village de "Los Chupaderos" à environ 10 Km, dans les montagnes, près de la ville de Barahona. C’est actuellement le lieu où le Larimar est le plus abondant.

Genèse : L’île de ’"La Hispañola" a commencé à se former suite à des éruptions volcaniques, il y a environ 100 millions d’années. Une nouvelle montagne s’est créée avec la chaîne de Bahoruco dans de Sud-Ouest de l’île, commençant par sa partie orientale. Sa formation est mise en évidence par la présence de basaltes et andésites. Les phénomènes volcaniques ont favorisé l’association d’éléments chimiques à base de Si,O2,Na,Ca à l’origine de la cristallisations  du Larimar.

La cristallisation de cette pectolite s’est faite à l’intérieur de cheminées volcaniques où la matière incandescente a été poussée par le gaz. De ce fait, l’exploitation du Larimar est dépendante de la localisation de ces cheminées. L’extraction se fait de plus en plus profondément dans l’ancien volcan.

Qualité: Comme beaucoup de pierres le Larimar a différentes qualités. Le Larimar le plus bleu, le plus pur, sans traces blanches brunes ou vertes, dit bleu volcanique, est le plus rare et le plus recherché. Le Larimar bleu pâle voire blanc a le moins de valeur. Le Larimar que l’on trouve le plus souvent est d’un bleu soutenu plus ou moins marbré de blanc à un bleu complètement pur et saturé. C’est une pierre naturellement opaque, mais quelques spécimens peuvent présenter des zones translucides.

Pour en savoir plus sur la minéralogie du Larimar, voir Mindat.org->

Données gemmologiques

  • Composition chimique : NaCa2Si3O8(OH)
  • Dureté : 5.5 - 7
  • Densité : 2.74 - 2.90
  • Indice de réfraction : 1.595 - 1.645
  • Biréfringence : 0.032 - 0.038
  • Système cristallin : Triclinique
  • Groupe : Silicates
  • Classe : Inosilicates

La galerie de photos

< retour à l'encyclopédie (1372)