< retour à l'encyclopédie (1370)

Péridot

Péridot
  • Synonyme : Chrysolite ou Olivine.
  • Étymologie : Le mot Péridot aurait deux explications : la première, viendrait de « peridona » signifiant en grec« pierre dorée ». La deuxième, du mot arabe pour pierre précieuse "faridat".
  • Localité typePakistan

Le Péridot est une pierre bien mystérieuse. En effet, il est le seul à nous provenir des entrailles de la Terre (comme le diamant) ou de l’Infini de l’espace (via les météorites).

 

C’est aussi une des seules gemmes à n’avoir qu’une seule couleur, un vert très lumineux et riche, avec une touche de doré qui la rend des plus éclatantes. Ses éléments colorants sont

toujours présents dans la structure cristalline. Ils ne se situent pas dans une impureté et ne sont pas des éléments colorants étrangers. C’est une gemme idiochromatique.

Histoire :

Surnommée « l’Emeraude du soir » pour sa capacité à ne pas changer de couleur sous une lumière artificielle, le Péridot fut très prisé dès l’Antiquité. On pensait à cette époque qu’il était un cadeau de Mère Nature pour célébrer le renouvellement du monde chaque année.

Comme beaucoup de pierres gemmes, le Péridot a beaucoup voyagé. Ramené d’Orient par les croisés en Europe, elle fut souvent utilisée pour orner les objets de culte dans les églises.

Le plus gros Péridot taillé connu à ce jour, est exposé au Smithsonian Institute à Washington et pèse 319ct. Il a été trouvé sur l’île de Zabargad, en Mer Rouge.

Pour en savoir plus sur la minéralogie du Péridot, voir Mindat.org->

 

 

Données gemmologiques

  • Composition chimique : (Mg, Fe)2 Si O4
  • Dureté : 6.5 - 7
  • Densité : 3.30 - 3.48
  • Indice de réfraction : np=1.650-1.665 ng=1.685-1.705 nm=1.660-1.690
  • Biréfringence : 0.035-0.040
  • Système cristallin : Orthorhombique
  • Groupe : Olivine

La galerie de photos

< retour à l'encyclopédie (1370)