< retour à l'encyclopédie (1361)

Saphir

Saphir
  • Traductions : Sapphire (anglais), Saphir (allemand), Zafiro (espagnol), Zaffiro (italien), 蓝宝石 (chinois), サファイア (japonais)
  • Étymologie : Son nom aurait plusieurs origines : du grec ancien « sappheiros » signifiant pierre de couleur bleue, ou de l’hébreu « sappir » qui veut dire la plus belle chose.

Le saphir est une pierre exceptionnelle. Flirtant avec les couleurs de l’arc-en-ciel il est d’une grande dureté (9 sur 10 dans l’échelle de Mohs) ce qui lui permet d’être monté sous toutes les formes.

Il appartient à la famille des corindons (rubis et saphir). Traditionnellement un corindon rouge est un rubis et un corindon bleu, un saphir. Les autres pierres de couleur étant nommées saphir de couleur (saphir jaune, saphir vert, etc). Le corindon est une pierre incolore, sa coloration étant due à des traces d’impuretés qui ne font pas partie de sa formule chimique de base, c’est une pierre allochromatique.

Peu importe la couleur que vous recherchez, elle doit être prononcée et intense. Votre pierre sera bien taillée et surtout complètement pure. Bien sûr, certaines couleurs sont plus rares que d’autres et donc d’une valeur différente. Le bleu, la plus populaire, est très recherché. Le vert et le jaune sont fascinants et très rares en belle qualité. La plus estimée étant la fameuse couleur Padparadcsha.

La valeur d’un saphir va considérablement évoluer s’il est d’une grande pureté et d’une couleur saturée et surtout s’il n’est absolument pas traité.

Le saphir est sans doute une des pierres la plus traitée.

Le plus courant, le chauffage, qui permet à la couleur de devenir plus prononcée, et d’augmenter la pureté de la pierre en faisant « fondre » les inclusions. Certaines gemmes sont chauffées à très haute température avec d’autres éléments chimiques qui vont donner en surface de la couleur à la pierre. C’est un traitement par diffusion.

Depuis le début du 19e siècle on connaît l’existence des saphirs synthétiques. Pierres produites en laboratoire qui ont la même structure cristalline et composition chimique que les naturels. Dénués d’inclusions et très abordables, ils sont monnaie courante sur le marché.

Comme pour toutes les pierres, tout traitement doit être divulgué, de même le terme synthétique doit être mentionné pour toute pierre créée en laboratoire.

Saphir violet - Purple sapphire Saphir violet - Purple sapphire

Pierres célèbres

-l’Étoile de l’Inde sans doute le plus gros saphir jamais taillé (563 ct). Découvert il y a environ trois cents ans au Sri Lanka, l'Étoile de l'Inde a été donnée au Musée Américain d'Histoire Naturelle par le financier J.P. Morgan. Puis, le cambrioleur infâme Jack Murphy, Murph the Surf, a volé la pierre. Sa récupération deux mois plus tard n'a fait qu'ajouter à sa gloire.

- le St. Edouard et le Stuart sertis dans la couronne royale d’Angleterre. - le Ruspoli (ou Raspoli), un saphir en forme de losange de 135,80 ct. La légende de l'origine de ce saphir commence par sa découverte par un vendeur de cuillères en bois au Bengale. Il entre ensuite en possession du prince italien Francesco Maria Ruspoli au XVIIe siècle. En 1691, Louis XIV l'acquiert et le place sur la couronne française. Il est confisqué par le gouvernement révolutionnaire pendant la Révolution. Aujourd'hui le saphir se trouve au Muséum National d'Histoire Naturelle.

-Saphir « Logan », 423 carats, soit 84,6 g. Il a été donné par Mme. John A. Logan à l'Institut de Smithsonian en 1960.

Pour en savoir plus sur la minéralogie du Saphir, voir Mindat.org->

Données gemmologiques

  • Composition chimique : Al2 O3
  • Dureté : 9
  • Densité : 4
  • Indice de réfraction : ne=1.759-1.761 no=1.767-1.770
  • Biréfringence : 0.008 / 0.009
  • Système cristallin : Rhomboédrique - Trigonal
  • Groupe : Corindon

La galerie de photos

< retour à l'encyclopédie (1361)