Encyclopédie

Amétrine

Amétrine
  • Traductions : Ametrin, Ametrinas, Ametrine, Ametrino, Ametrīns, Ametryn, 紫黃晶, 双色水晶 (又名紫黄晶), อเมทริน.
  • Synonyme : Bolivianite
  • Étymologie : Mélange des deux noms "Améthyste" et "Citrine".
  • Localité typeMIne d'Anahi en Bolivie

L'amétrine est l'association d'améthyste (violet) et citrine (jaune).

Gisement: On ne la trouve qu’à l’est de la Bolivie, au centre de la forêt tropicale du Chaco, située à 30 km du Brésil, dans la province de Santa Cruz, dans une seule mine : Anahi. Depuis Puertu Suarez en Amazonie.

Il faut une journée et une nuit de bateau pour atteindre la mine d’amétrine. Du fait de sa rareté, les boliviens nomment fièrement l’amétrine "la Bolivianite".

L’exploitation fut clandestine et anarchique des années 70 à 90. Depuis, le nouveau propriétaire a rationalisé l’exploitation. Les mineurs y travaillent 35 jours consécutifs, isolés du reste du monde, puis bénéficient de 15 jours de repos. Ils sont payés au poids d’amétrine extrait. Mais, une fois taillé, seulement 1% du brut donnera de l’amétrine de qualité.

La légende de l'amétrine:  Le conquistador espagnol  Don Luis Felipe de Urriola Goita tomba éperdument amoureux et épousa une princesse de la tribu des Ayoreos nommée Ayorean Anahi. Lors du mariage.

Don Luis Felipe reçu en dot une mine de cristal. A la recherche d’or et d’argent, ce conquistador se désintéressa de ce bien. Finalement Don Luis Felipe ne trouvant pas de métaux précieux, projeta de rentrer en Europe. La princesse Anahi, curieuse de AMTR9984découvrir le pays de son époux et si amoureuse de lui voulait bien sûr le suivre. Mais la tribu fut dévastée par la tristesse en apprenant les projets de leur chère princesse. Ne voulant se résoudre à une si pénible séparation, les indigènes décidèrent de la sacrifier et d’enterrer son corps au pied de la montagne.

Mortellement blessée, la princesse Anahi passa les dernières minutes de sa vie dans les bras de son mari. Juste avant de rendre son dernier souffle, elle plaça quelque chose dans la main de son bien-aimé et lui ferma la paume. Une fois que la mort eu emporté Anahi, Don Luis Felipe ouvrit sa main et découvrit une magnifique pierre bicolore. Alors il comprit que la pierre représentait le cœur de sa femme, partagé par l’amour pour son peuple et son amour pour lui.

 

AMTR1047

Pour en savoir plus sur la minéralogie de l'Amétrine, voir mindat.org ->

Données gemmologiques

  • Composition chimique : SiO2
  • Dureté : 7
  • Densité : 2.65
  • Indice de réfraction : Ne=1.549 à 1.557 No=1.539 à 1.550
  • Biréfringence : 0.009 - 0.010
  • Système cristallin : Trigonal
  • Groupe : Quartz
  • Classe : Silicates

Les joailliers et les bijoux

La galerie de photos